- Couleur Opaline -

-     Couleur Opaline    -

Juillet

0 appréciations
Hors-ligne
Une pile de revues traînait au sol. Il collait des images souvent découpées au hasard. Sans façon, le cheval commerçait avec mère l'oie, la chêvre et le choux se partageaient le même feuillet quadrillé. Souvent, il riait.
Au centre de cette ménagerie, trônait l'affichette jaunie d'un salon de beauté, clos depuis bien des années. Les règles typographiques quelque peu oubliées, seuls les mots "novembre" et "ouverture" y restaient lisibles.
Dans ses souvenirs, sa grand-mère pendait le linge au dessus de la ruelle. Sur le balcon à la grille bleutée, les draps flottaient gaiement au soleil de Juillet. Théâtre d'ombres chinoises.
Son désir, désormais agonisant , d'ausculter plus avant un passé fuyant, il s'était approprié ces lieux aux frontières étroites. La chance d'un héritage, dirait il pudiquement.
Mais la nuit venue, couché dans la bruyère, il admirait la Voie Lactée...
Pourquoi pas?

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres