- Couleur Opaline -

-     Couleur Opaline    -

Rêveries

A l'heure où l'oiseau de nuit quitte le nid, une silhouette, fragile, chemine aux abords du lac. Le vent du nord, son compagnon de route, baratte les nuées grises.
Peu à peu se dessine, libre et piquetée d'étoiles, la couche de Dame Sélénée.
Les eaux cristallines aimantent les regards.
Au loin, perchée dans un grand chêne, une chouette ulule.
L'homme choisit cet instant pour s'agenouiller à même le sol gelé.
Son capuchon rabattu découvre un visage diaphane ensoleillé d'un sourire bienveillant.
Les bruissements de la forêt s'estompent. Vient le silence. Lentement. Presque tendrement. Il embrasse la tige rigide des joncs, ouate le terrier du curieux renard blanc.
Troublés, les gracieux centaures s'égaient sous la futaie argentée.
Les mains à présent jointes, le pénitent murmure une prière. Du creux de ses lèvres s'échappe une douce complainte. Maternellement, la lune accueille les notes vagabondes.
Tombe la neige. Douce. Soyeuse. Apaisante.
Seule à la croisée des chemins,, la Faucheuse dépitée, perdra de nouveau la trace.
Immobile sous les frimas, le mage éclate de rire.
Demain, les enfants du village s'ébroueront sur le tapis virginal...


02/07/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres