- Couleur Opaline -

-     Couleur Opaline    -

Songes


Le regard perdu sur la ligne d'horizon, il va.
S'éloignent la plage aux mille magies et sa cabane de bois.
Le ciel noie les coquillages oubliés, le navire quitte le port.

Au crépuscule, la mer déchainée, sur son sein le pressera, amoureuse-ment le bercera.

Là haut, tournoie l'oiseau-promesse aux plumes entachées de larmes d'écume.

Il délaisse la lune et son tapis d'étoiles, des dernières fleurs de l'automne, se rit.
Apaisé, dans cet infini, il s'étend...

L'homme s'était simplement trompé de rêve.



16/02/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres